Formé en Colombie, aux Etats-Unis et en France, Juan Pablo Carreño étudie la composition à l’Université Javeriana à Bogotá avec Guillermo Gaviria et Harold Vásquez, où il obtient son diplôme en 2003. La même année, il reçoit une bourse de l’Université Internationale de Floride aux Etats-Unis où il fait des études de Master avec Orlando Jacinto García, et travaille comme professeur de théorie et composition. En arrivant à Paris, il intègre la classe de composition de Jean-Luc Hervé au Conservatoire de Nanterre. Diplômé du Conservatoire de Paris en 2010, il y poursuit ses études de composition dans la classe de Gérard Pesson. Pensionnaire à l’Académie de France à Rome (Villa Médicis) entre les années 2011-2013, il a également été sélectionné à New York pour travailler en 2012 comme compositeur en résidence de l’International Contemporary Ensemble dans le programme ICELab. En 2006, il gagne le prix du programme des résidences artistiques du Ministère de la Culture de Colombie et le Fonca du Mexique. En 2008, il participe au cours de composition de Salvatore Sciarrino au centre Acanthes. En 2010, il est invité comme compositeur en résidence du Festival Musique sur ciel, dans la région du Tarn en France, festival qui lui commande l’œuvre Golpe en el diafragma. En 2011, il est invité comme artiste en résidence au Centre Intermondes à La Rochelle. Sa musique a été jouée dans plusieurs pays des Amériques et de l’Europe par des ensembles comme l’Ensemble Intercontemporain (EIC), l’International Contemporary Ensemble (ICE), le quatuor Tana ou Le Balcon.

Hélène Breschand fait partie de ces musiciens capables d'évoluer à la limite de plusieurs domaines qui vont de la musique contemporaine au Jazz. Il suffit de l’entendre jouer pour se rendre compte qu’elle vit pleinement l’interprétation et l’improvisation comme deux approches complémentaires de la musique. Figure emblématique de la harpe contemporaine, Hélène Breschand mène une carrière de soliste et de chambriste, tant à travers le répertoire contemporain et les créations que l’improvisation et le théâtre musical. Elle travaille avec des compositeurs comme Luciano Berio, Ton That Tiet, mais aussi autour de la danse, du théâtre et des arts plastiques. Parmi ses groupes, on retrouve le Trio Hélène Breschand avec Sylvain Kassap et Didier Petit; et le duo avec Jean-François Pauvros. Sensible à  l’inclusion de multiples disciplines artistiques, tels que les arts plastiques, la chorégraphie, le cinéma, la lumière, le texte, les actions théâtrales,…Hélène Breschand développe une démarche compositionnelle, axée sur les partitions graphiques et les combinaisons sous forme de jeux. Une façon de renouer avec le désir d’un art total, grâce à un médium multifonctionnel, pour des artistes complets : une vision exigeante, et humaniste de l’art, et de la façon dont on s’y engage. Sa capacité à harmoniser silences et résonances avec une maîtrise et une pertinence alliées à une rare inventivité confère à l’instrument une dimension étonnante.

L’œuvre de Aurélio Edler-Copes est reconnue par son intensité, son dynamisme et sa force dramatique. Sa recherche artistique l'a amené à fusionner des instruments acoustiques et électriques et à développer des dispositifs électroniques qu'intègrent l'analogique et le digital en temps réel. Créateur d'intense activité, il collabore régulièrement avec de prestigieux solistes et ensembles (Ensemble Intercontemporain, Klangforum Wien, United Instruments of Lucilin, Musikfabrik, Quatuor Diotima, Quatuor Béla, L'Itinéraire, Mosaik, Taller Sonoro, Vortex, etc.) et a reçu une trentaine de prix internationaux de composition. Il a été compositeur en résidence à la Royale Académie d'Espagne à Rome, à la Casa de Velázquez–Académie de France à Madrid et au KulturKontakt Austria–Chancellerie Fédérale de l’Autriche, à Vienne. Il a également travaillé en résidence à l'IRCAM, GRAME, GMEM, SCRIME, Fondation Phonos et Fondation Royaumont et a été compositeur associé à la Cie Éclats. Aurélio Edler-Copes est diplômé en guitare avec Daniel Wolff à l'Université Fédérale du Rio Grande do Sul, Brésil, et en composition avec Gabriel Erkoreka au Centre Supérieur de Musique du Pays Basque–Musikene. Il a également obtenu une maîtrise en composition et théâtre musical avec Georges Aperghis à la Haute École des Arts de Berne, en Suisse, et a complété sa formation dans le Cursus de Composition et Informatique Musicale de l'IRCAM–Centre Pompidou de Paris. Il est professeur de Composition et Électronique au CRD de Clamart. Ces œuvres sont éditées par Babel Scores.

Mirtru Escalona-Mijares débute son apprentissage musical dans le cadre du programme vénézuélien des orchestres symphoniques El Sistema puis se forme auprès de Rafael Saavedra et Gerardo Gerulewicz à Caracas. Il poursuit ses études en France avec Philippe Leroux au Conservatoire du Blanc-Mesnil, Ivan Fedele au Conservatoire de Strasbourg et Christine Groult dans la classe de composition électroacoustique du Conservatoire de Pantin. Il participe au Cursus d’informatique musicale du CCMIX (Centre de Création Musicale Iannis Xenakis), suivant également les masterclasses de José Manuel López, Paul Méfano, Betsy Jolas, Sergio Ortega, Diogenes Rivas, Antonio Pileggi ou encore Jacopo Baboni-Schilingi. Il achève ses études dans les classes de Robert Pascal, Michele Tadini et Denis Lorrain au Conservatoire supérieur de Lyon, où il obtient un master en composition option électroacoustique et informatique musicale. Mirtru Escalona-Mijares s’intéresse à l’art numérique appliqué à la musique ainsi qu’aux musiques non-occidentales. Son œuvre s’adresse à des effectifs réduits, pour lesquels il compose avec les limites de l’audibilité, à la recherche d’un monde poétique et spirituel: Interferencias pour alto et contrebasse, (2005) ; Sombras de tinta, musique électroacoustique (2006) ; Neuf Haïku d’enfants pour ensemble instrumental, (2007) ; ALAP pour flûte basse et dispositif électronique, (2008) ; Jérusalem pour ensemble instrumental, (2010) ; …Entre… pour piano, (2011) ; L’ermitage au toit de chaume, musique électroacoustique (2015) ; Ce qui vient n'est pas ce que l’œil peut entendre pour quatuor à cordes et électronique, commande de l’Ina GRM (2018).

Sébastien Roux compose de la musique expérimentale qu'il donne à entendre sous la forme de disques, de séances d'écoute, d'installations  ou parcours sonores, d'œuvres radiophoniques. Il travaille autour des questions de l'écoute, de l'espace sonore et de la composition à partir de contraintes formelles. Depuis 2011, il développe une approche basée sur le principe de  traduction sonore, qui consiste à utiliser une œuvre pré-existante  (visuelle, musicale, littéraire) comme partition pour une nouvelle pièce sonore.
 Ce procédé a donné lieu à Quatuor, musique électro-acoustique  d'après le 10ème Quatuor de Beethoven et Nouvelle, pièce radiophonique basée sur La légende de Saint Julien l'Hospitalier de Flaubert. Le développement le plus récent de ce processus de traduction est  Inevitable Music, dont la démarche vise à utiliser les règles et les  techniques des dessins muraux de Sol LeWitt à des fins sonores. En parallèle, Sébastien Roux collabore régulièrement avec des artistes issus de différentes disciplines. Il travaille avec l’auteure Célia Houdart et le scénographe Olivier Vadrot sur des projets transdisciplinaires et in  situ. Il a également réalisé l'environnement sonore de plusieurs pièces  chorégraphiques de DD Dorvillier, Sylvain Prunenec et Rémy Héritier.  Assistant musical à l'Ircam pour Georges Aperghis, Gérard Pesson et Bruno Mantovani Il a bénéficié de commandes et de résidences de la part de EMPAC (USA), de Deutschlandradio Kultur, de la WDR, du ZKM  (Zentrum für Kunst und Medientechnologie), de la RSR (Radio Suisse  Romande), du GRM (Groupe de Recherches Musicales), de la Scène Nationale  de Montbéliard, de La Muse en Circuit - Centre National de Création  Musicale, de CESARE - CNCM et du GMEM.

Après avoir fini ses études à l'Université Kunitachi College of Music (Tokyo), Yumiko Yokoi s'installe en europe  pour continuer sa formation d'abord au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris où elle obtient son Diplôme d'écriture, ainsi qu'un prix d'orchestration avec mention très bien à l'unanimité du jury dans la classe de Marc-André Dalbavie. Parallèlement elle suit les conseils d'Allain Gaussin, puis complète sa formation en master composition-mixte à la Haute École de Musique de Genève avec Michael Jarrell, Luis Naón, Eric Daubresse, la direction avec Laurent Gay. Elle suit également le cursus de composition à l'Ircam en 2009-10. Elle participe au Centre Acanthes, aux Journées Contrechamps, à la Session de la Voix Nouvelles de la Fondation Royaumont, à l'Académie de Musicale de Villecroze, et elle est l'invitée de nombreux festivals comme Musica de Strasbourg (France), Archipel de Genève (Suisse),  Suntory Hall Summer Festival (Japon), INTER/actions : Symposium on Interactive Electronic Music (Bangor University, UK), Takefu International Music Festival (Japon), Collecting Time - Dohjidai Gallery (Switzerland), Exploring the World Project (Vienne, Autriche), Aspects des Musiques d'Aujourd'hui (Caen, France), Festival Présences (Frontenay, France), etc. Ses oeuvres sont diffusées sur la Radio Suisse Romande, la Radio France et la RTBT-musiq3, et jouées par l'Orchestre National de France, l'Orchestre National de Lorraine, Brussels Philharmonic, Tokyo Symphony Orchestra, Ensemble Contrechamps, Itinéraire, Ensemble Recherche, Ensemble Linea, Ensemble Multilatérale, Ensemble Matka, membres du Klangforum Wien... etc. Elle est co-fondatrice de YProject, le duo "pianiste-compositrice" avec Yusuke Ishii. Lauréate du 25ème JSCM Award for Composers (Japon), de la 6ème Yvar Mikhashoff Trust's Annual Pianist / Composer Commissioning Project (Etats-Unis), de la 4ème édition du Forum ['tactus 2010-11] (Belgique), du Seconde Prix Nunc de Composition, et finaliste du Takefu Composers Award in 2012.

 

​​* Commande de Live.Bazar avec le soutien de la Fondation Salabert

** Commande de Bazar Électrique avec le soutien de la Mairie de Paris

AURÉLIO EDLER-COPES l Nouvelle œuvre pour BAZAR ÉLECTRIQUE **

JUAN-PABLO CARREÑO  Nouvelle œuvre pour le duo XAMP *

MIRTRU ESCALONA MIJARES l Nouvelle œuvre pour CHARLOTTE TESTU *

YUMIKO YOKOI l Nouvelle œuvre pour FRANÇOISE RIVALLAND *

SÉBASTIEN ROUX l Nouvelle œuvre pour HÉLÈNE BRESCHAND *

HÉLÈNE BRESCHAND  l  Nouvelle œuvre pour harpe

  • Facebook - Black Circle
  • YouTube - Black Circle
  • SoundCloud - Black Circle

© 2020 Bazar Électrique

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now